Tout sur la malbouffe

Manger de la malbouffe, on l’a tous fait au moins une fois. Avouez : vous prenez bien un burger, des frites, une pizza ou des sodas bourrés de sucre au moins une fois par semaine. Une fois par mois pour les plus sages. En même temps, quand on voit comme c’est accessible, je ne pense pas que beaucoup refuseraient de nourrir leurs gosses à coups de chips.

Même si je mets parfois des burgers au menu, je pense qu’il est important de rappeler que la malbouffe a des effets négatifs sur la santé des enfants. Une occasion pour moi de tout vous dire sur la malbouffe.

Malbouffe et comportement

La première info du jour, c’est que la malbouffe a bien des impacts sur le comportement des enfants. Oui, mais quel est le lien entre junk food et enfants ? Il semblerait que cette nourriture remplie de joyeuseté pourrait rendre les enfants invivables.

À part les migraines et autres incontinences, les éruptions cutanées et les problèmes gastriques peuvent être liés à cette mauvaise alimentation. Il y a même des enfants qui ont du mal à trouver le sommeil à cause d’une alimentation inadaptée.

Hyperactifs et drogués ?

C’est en tout cas ce que laisse penser une étude qui s’est penchée sur les enfants nourris de malbouffe. À ce que j’ai retenu, la nourriture qui est si facile à déballer et à réchauffer contient des additifs qui favoriseraient l’hyperactivité.

Et ce n’est pas tout puisque la malbouffe aurait le pouvoir de nous rendre camés. Si vous n’hallucinez pas par tous vos pores, la malbouffe agit plus lentement en vous bouchant les artères à chaque bouchée. Notez aussi que ce sont généralement des aliments très riches en sucres ajoutés et en graisses trans ! Des éléments qui rendent les enfants accros car ils auront toujours tendance à en redemander.

Partager votre vote !


Aimes-tu cet article ?
  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Une réponse à “Tout sur la malbouffe

  1. Je ne sais pas si ça vaut aussi pour les adultes, parce que ça expliquerait bien que je n’arrive pas à me passer d’un burger. Ces temps-ci, j’en avale même une par jour. Ce qui n’est pas rien quand on sait que je peux en avaler une dizaine sans broncher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *