Nos idées pour que vos enfants ne soient pas addicts au sucre

Il n’y a pas que les adultes qui ont des problèmes à arrêter le sucre. Je dirais même que le problème commence bien plus tôt. Dès que vous voyez que votre gosse pique des morceaux dans le bocal à sure, il est souvent trop tard : il est accro.

Comment sauver ce pauvre être innocent de ce diable de sucre ? Plutôt que de les empêcher par la force de recracher chaque gramme de ce traitre qu’il a avalé, vous allez voir que j’ai des méthodes assez pratiques pour aider les enfants à arrêter le sucre. Et c’est dans ce petit guide que vous les trouverez !

Les informer sur les dangers du sucre

Il n’est jamais trop tôt pour renseigner ces petites personnes sur les dangers du sucre. Même s’ils ne peuvent pas comprendre les grands détails, ils sont bien assez intelligents pour assimiler l’essentiel. En gros, il ne s’agit pas de leur faire peur, mais de leur dire ce qu’ils risquent s’ils mangent trop de sucre.

D’ailleurs, les exemples ne manquent pas pour illustrer ces risques ! Il faut simplement trouver des mots qui ne soient pas trop complexes, et expliquer les dégâts causés par le sucre aussi simplement que possible.

 

Leur apprendre qu’il y a du bon sucre

Il faut bien que le sucre ait aussi des bons côtés ! La mauvaise approche : le diaboliser pour que les enfants évitent tout de qui est glucide une fois ados. Je pense qu’il est impératif de leur faire comprendre dès le plus jeune âge qu’il y a des sucres lents et des sucres rapides.

En fait, il ne faut pas négliger l’importance du bon sucre pour le développement des muscles. Pour info : les enfants doivent apprendre à distinguer les sucres lents des sucres rapides au plus tôt afin de mieux savoir composer leur assiette tout seuls.

Partager votre vote !


Aimes-tu cet article ?
  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Une réponse à “Nos idées pour que vos enfants ne soient pas addicts au sucre

  1. Exactement ! Pendant les goûters, il faut donner du bon sucre aux enfants, et je trouve que les écoles devraient initier le mouvement pour motiver les parents qui font encore manger des chips à leurs enfants pendant les récréations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *