ado8

Pipi au lit : un souci parfois plus profond 

 

Votre enfant fait encore pipi au lit à 7 ou 10 ans ? Faites attention, car à ce stade, ce n’est plus un simple problème de propreté ou de négligence de la part de votre enfant. Il vit peut-être une grande souffrance, une période difficile dont vous ne vous doutez même pas. Que faire dans ce genre de situation au juste ? Il est normal de se sentir un peu perdu. Je vous invite aujourd’hui à en parler par le biais de cet article. 

Le pipi au lit est un moyen de s’exprimer

Un enfant qui fait pipi au lit alors qu’il en a dépassé l’âge il y a bien longtemps déjà, c’est sans doute un moyen pour lui d’exprimer un mal-être. Que ce soit une souffrance, de la colère ou encore un chagrin ou une agressivité qu’il n’a pas pu sortir, l’enfant peut l’exprimer de cette manière.

Dans la plupart des cas, ce sont les enfants à qui l’on demande d’être parfaits et de se comporter sans aucune expression d’agressivité que cela arrive souvent. Il est vrai que certaines émotions doivent sortir, sinon, l’enfant se renferme et s’exprime de cette façon.

Dans certains cas, c’est aussi un moyen d’attirer l’attention mais aussi et encore une fois d’exprimer une souffrance, surtout dans le cas où un nouveau bébé est arrivé à la maison. Évidemment, l’attention des parents sera portée sur ce dernier, ce qui fait que l’aîné se sentira un peu à l’écart et abandonné.

S’il y a déjà des frères et sœurs depuis un bout de temps et que ces derniers causent certains soucis, le pipi au lit est une manière détournée pour l’enfant de signifier qu’il existe à ses parents. Ce n’est donc pas forcément un souci de propreté, le pipi au lit peut être un problème plus profond.

Comment réagir face à cela ?

Je tiens à le préciser tout de suite, un enfant dans ce cas ne doit pas être grondé. Au contraire. Je vous recommande de parler à votre enfant, de discuter avec lui pour l’amener à vous parler de ce qui se passe vraiment. Il ne faut jamais l’humilier devant ses frères et sœurs non plus, ce serait aggraver les choses.

Ce que je vous conseille de faire c’est de ne surtout pas le couver non plus. Vous lever la nuit pour le réveiller et le faire aller aux toilettes n’est pas une bonne idée, encore moins de lui mettre des couches pour vous faciliter la vie.

L’enfant doit être actif face à son symptôme. Il doit savoir se réveiller tout seul pour se soulager, mettez une serviette et un pyjama de rechange au pied de son lit en cas d’accident. S’il est assez grand pour vous aider, faites-le participer quand vous faites le lit. Comme ça, il prendra conscience de sa situation ce qui lui permettra de mieux réagir.

Commentaire : Je suis face à la même situation. Depuis une année, rien n’a changé et pourtant j’ai déjà fait de mon mieux pour parler à mon fils, pour lui demander ce qui ne va pas. Je l’ai aidé, laissé se débrouiller, mais toujours rien. Que faire ?

À ce stade, je pense que consulter un psychologue serait intéressant, surtout qu’un avis extérieur est toujours intéressant dans le cas des enfants dans cette situation.

Partager votre vote !


Aimes-tu cet article ?
  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Une réponse à “Pipi au lit : un souci parfois plus profond 

  1. Je suis face à la même situation. Depuis une année, rien n’a changé et pourtant j’ai déjà fait de mon mieux pour parler à mon fils, pour lui demander ce qui ne va pas. Je l’ai aidé, laissé se débrouiller, mais toujours rien. Que faire ?
    À ce stade, je pense que consulter un psychologue serait intéressant, surtout qu’un avis extérieur est toujours intéressant dans le cas des enfants dans cette situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>